Des nouvelles du projet éducatif de Nicla en Côte d’Ivoire

— Actualités – Partenariat

Transférer les compétences de Metishima France à l’international pour que chacun puisse être acteur de son devenir est une mission de Metishima.

Il n’y a qu’à regarder leurs sourires et la rangée de cartables soigneusement accrochés aux porte-manteaux pour se réjouir des actions portées par les équipes de Metishima en Côte d’Ivoire au cours de l’année qui vient de s’écouler. En effet, depuis le mois de décembre, ce sont 85 enfants de la communauté de Nicla à Guiglo qui ont pu rejoindre une des 3 classes de la toute nouvelle école maternelle, co-financée par notre association. La nouvelle infrastructure a permis de désengorger l’école existante, mais beaucoup reste à faire ! Car un projet éducatif ne peut se résumer à l’édification de nouvelles pierres : il doit toujours prendre en compte l’accompagnement de la population dans sa globalité.

Tendre la main aux populations dans le besoin, d’un bout à l’autre du parcours migratoire

Notre travail d’insertion socioprofessionnelle de personnes issues de migrations nous fait sans cesse réaliser à quel point le départ est lié à la précarité des conditions de vie dans le pays d’origine. Nos participants au programme de valorisation de compétences nous le rappellent souvent malgré eux ! Il en va de la Côte d’ivoire comme de nombreux autres pays africains : la décennie de crises politiques, économiques et sociales qu’a connu le pays jusqu’en 2011 a largement contribué à l’accélération de l’émigration des Ivoiriens en Europe. Outre l’absence de perspectives économiques dans leur pays d’origine, nombre de migrants rejoignent les pays européens pour se voir garantir leurs droits fondamentaux, parmi lesquels, souvent menacé, figure le sésame de la liberté d’expression.

C’est pourquoi, au sein de Metishima, nous sommes convaincus que nous ne pouvons décemment travailler à l’amélioration de l’insertion socioprofessionnelle des personnes issues de migrations sans penser à l’amélioration des conditions de vie dans les pays en voie de développement, et parmi eux, la Côte d’Ivoire. En effet, selon les données publiées par le ministère de l’Intérieur en 2022, les ressortissants de Côte d’Ivoire constituent la quatrième nationalité qui obtient le plus de titres de séjour en France en 2021, juste après les pays du Maghreb (Tunisie, Maroc et Algérie). De cette situation, un constat émerge : outre l’accompagnement à l’emploi des personnes régularisées en France, il convient d’agir à la racine du problème, en soutenant le développement économique et social des régions les plus touchées par la pauvreté en Côte d’Ivoire.

Les avancées du projet éducatif pilote de Nicla en Côte d’Ivoire

Pour toutes ces raisons, Metishima est engagée depuis 2017 aux côtés de la municipalité de Guiglo, située dans une zone rurale en proie à de nombreux bouleversements géo-politiques ces dernières années. Le projet éducatif que nous soutenons main dans la main avec le Département du Val-de-Marne et le FORIM se veut global. Partant du constat de surpeuplement des classes et d’un mauvais accès à l’éducation et à l’hygiène dès la petite enfance, nous travaillons à la rénovation et à la construction d’infrastructures scolaires dans la région. Ce travail axé sur les infrastructures s’accompagne d’une réflexion avec les parents d’élèves et la population locale sur leurs projets professionnels. Car un enfant bien accueilli dans une école propre et aménagée, c’est aussi toute une famille – et premières à en bénéficier, les mères – qui peut trouver le temps de se lancer dans une activité économique pérenne ou de développer ses compétences. C’est pourquoi l’autonomisation des femmes des régions rurales en Côte d’Ivoire est un objectif qui découle naturellement de nos actions auprès des enfants de la région de Nicla.

Le programme éducatif que nous avons mis en place depuis 2017 à Guiglo suit son cours. L’arrivée de 85 enfants à l’école maternelle cette année a largement permis de désengorger l’école existante. Les toilettes ont été construites et avec elles, tout un programme de sensibilisation à l’hygiène pour nos jeunes enfants qui, bien souvent, ne bénéficient pas d’infrastructures de ce type à la maison. La pose des clôtures pour mieux délimiter l’espace dédié aux enfants est en cours et ne tardera pas à être terminée.

Beaucoup reste à faire pour soutenir la qualité de vie des enfants et de leur famille à Guiglo ! Le bâtiment de l’école existant va être rénové et une autre école primaire de 3 classes devra être construite pour enfin assurer de bonnes conditions d’apprentissage à tous les enfants. Notamment, la connexion au réseau d’électricité locale et une arrivée d’eau potable sont indispensables pour maintenir les lieux propres et les élèves en bonne santé. En outre, Metishima accompagne les équipes éducatives et les familles autour d’un projet de construction d’une cantine scolaire, lieu de vivre-ensemble et de convivialité incontournable, qui permet à chaque enfant d’avoir accès à la même alimentation, quelle que soit la situation de son foyer.

L’Agenda de Metishima en Côte d’Ivoire : un projet de développement économique et social à part entière !

Au-delà du projet pilote du groupe scolaire de Nicla, et outre le bien-être des enfants de la communauté, chez Metishima, nous visons plus loin. Maintenant que nous sommes en contact avec les familles et que nous avons gagné la confiance des populations, une autre page s’ouvre pour le développement de ce territoire rural de Côte d’Ivoire, avec un accompagnement renforcé des projets professionnels des habitants, dans un contexte plus apaisé.

À moyen et long terme, nous envisageons une installation plus approfondie de Metishima en Côte d’Ivoire, dans l’idée de contribuer de façon pérenne à l’amélioration des opportunités d’emploi et d’épanouissement professionnel en Côte d’Ivoire. Parmi les sujets et projets en discussion figurent la co-construction avec les habitants de la commune de Bondoukou d’un projet test intitulé « Autonomisation des femmes agricultrices », la construction d’un.e maternité/dispensaire à Yahoudé, en collaboration avec les habitants et enfin, l’ouverture d’un local à Abidjan pour une nouvelle antenne de Metishima qui pourra y assurer quelques permanences. À terme, et pour donner plus d’ampleur à nos actions, l’idée est de pouvoir développer et consolider un tissu partenarial solide en Côte d’Ivoire, avec les associations, ONG, fondations et représentants locaux du territoire. L’idée est de diffuser les valeurs qui font la force de notre association : Audace, Bienveillance et Exigence, le tout avec le sourire et la bonne humeur !

Si vous aussi, la qualité de l’accès à l’éducation et à l’emploi en Côte d’Ivoire et dans le monde vous interpelle, n’hésitez pas à soutenir les actions de Metishima ! Pour rappel, 66% du montant de votre don est déductible des impôts.

Promo 1 : Les ICONES